CRISE AU CYCLISME

Le Ministre ramène les acteurs à la compréhension                                           

altLe ministre des Sports et des Loisirs, monsieur David KABRE, a rencontré le 29 août 2015 au Stade du 4-Août, les membres du bureau exécutif de la Fédération burkinabè de Cyclisme, les présidents des ligues et des clubs de Ouagadougou auxquels se sont joints ceux de Houndé, de Tougan et du président du club des vétérans.-L'objectif de cette rencontre était d'échanger avec les structures dirigeantes du cyclisme national sur la grave crise qui couve en leur sein et qui s'est exacerbée depuis l'accident malheureux de Salfo BIKIENGA intervenu le 05 juillet 2015 au cours du championnat national et de recueillir les propositions pour une sortie de crise.
altAprès la déclaration liminaire de monsieur le ministre et du président de la fédération qui ont tous insisté sur la nécessité d'éviter au cyclisme burkinabè l'impasse vers lequel il s'achemine, les débats ont achoppé sur les méthodes de gestion de la fédération, la gestion technique des compétitions et les critères de sélection des coureurs pour les compétitions internationales.
.
A l'origine de certains griefs faits à la structure fédérale, il ressort des problèmes de communication liés à la non tenue des rencontres statutaires du bureau fédéral, notamment les réunions du bureau exécutif, les assemblées générales et les conseils de gestion.
.
Ainsi, du supposé détournement des trente cinq (35) millions, il s'agirait plutôt des financements des activités retenues dans le cadre de l'arbitrage budgétaire du programme de la Fédération burkinabè de Cyclisme, notamment la participation aux différents tours cyclistes, le fonctionnement de la direction technique nationale, la formation des cadres technique etc._A ce jour, 22 millions ont été effectivement décaissés au titre des activités déjà réalisées.
.
Cependant, certaines actions de la fédération méritent d'être réorientées, notamment _l'entreposage de son patrimoine en dehors de son siège sis au stade du 4-Août, la gestion technique des compétitions où l'action des officiels (commissaires, juges) gagnerait à être améliorée.
.
Pour sa part, le ministre des Sports et des Loisirs a instruit la tenue effective des réunions statutaires du bureau, du conseil de gestion, et la transmission des différents rapports à ses services techniques pour appréciation.
.
altLa quasi-totalité des parties prenantes à la rencontre a condamné l'attitude de la frange de supporters qui s'est attaquée aux coureurs le dimanche 23 août 2015 pour exiger la démission du bureau fédéral. Elle estime qu'il ne revient pas à des supporters de démettre une fédération sportive qui est une émanation des ligues et des clubs et dont la mise en place est aussi bien encadrée par des textes réglementaires.
.
Pour juguler définitivement la fracture qui menace la famille du cyclisme, monsieur le ministre des Sports et des Loisirs a instruit de convoquer une assemblée générale extraordinaire supervisée par son département le 05 septembre 2015 pour un vote de confiance au bureau fédéral actuel.
.
Au terme de cette rencontre, monsieur le ministre a félicité toutes les structures pour les efforts consentis à la réalisation des activités dans un contexte économique aussi difficile, la disponibilité et l'esprit constructif dont les uns et les autres ont fait montre au cours de cette concertation.
.
Ouagadougou le 29 août 2015
.
.
Le Directeur de la Communication et de la Presse Ministérielle
.
NIKIEMA Joachim
Officier de l'Ordre National